Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 10:06

Il y a peu de temps, j'ai rencontré une lectrice.

Mon livre était dans les étagères de son bureau

et elle avait parfois envie de le lire, mais... au bureau...

" Le jour où je serais malade, j'en profiterais. "

 

Que s'est-il passé, d'après vous ? Souffrante !

Oui, mais pas trop, non... juste ce qu'il faut

pour penser à tendre le bras, emporter ce petit livre

qui lui faisait les yeux doux depuis si longtemps

et rester alitée deux petits jours.

 

Le temps de se plonger dedans...

et m'en parler dès qu'elle me voit.

 

Ce livre ne prend aucune ride :

il met toujours de bonne humeur,

la malade avait les yeux pétillants non pas de fièvre

mais de mes écrits, rebondissements, chutes inattendues.

Volubile elle me dit ce qui l'a marquée, enthousiasmée,

émue, surprise et enchantée. 

 

" Je ne m'attendais pas à ça. Tu continues à écrire ? "

Oui je continues.

 

Repost 0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 09:12

Aujourd'hui j'ai reçu plusieurs lecteurs et lectrices revenus me dire leur plaisir à me lire, me relire et m'exprimer parfois leur engouement.


Celle-ci par exemple qui ne lisait plus depuis le dernier Sagan. Mon livre lui a redonné le goût de lire. J'en suis très heureuse : réconcilier les gens avec la lecture était un de mes buts. L'éditeur n'a pas voulu le mettre sur la couverture du livre, il trouvait que ça faisait un peu prétentieux. A la place il est noté "sans prétention"... 

En tout cas les adjectifs utilisés par cette lectrice étaient si élogieux qu'ils en étaient intimidants. Si, si, ça m'arrive d'être intimidée, moi qui plante un stand dans la rue.

"Talentueuse... elle le dit et le répète... il faut l'être pour être drôle et grave à la fois. Le magazine "Femme Actuelle" publie des nouvelles chaque semaine, les vôtres sont bien meilleures."

Elle m'a dit vouloir écrire au courrier des lecteurs pour s'exprimer... Je ne sais pas ce qu'une lettre peut faire dans les milliers qu'ils doivent recevoir. Je pense qu'il faudrait un petit nombre de lecteurs parlant de mon livre pour que le message soit retenu (?) je ne sais pas.

Je retourne vite sur "les lieux"... place Sainte Croix à Angers
Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 13:57

"Nous avons mis beaucoup de temps pour mettre le nez dans ton livre, mais nous l’avons finalement dévoré lors de nos vacances.

En effet, ma femme, qui lit beaucoup, voulait me laisser la primeur de la lecture de ton livre et, comme à mon habitude, je ne lis pas beaucoup, cela a pris un peu de temps, je m’en excuse.

Concernant le livre, il est très agréable à lire et laisse tout un tas de question et appelle à réfléchir sur ses voisins. Je te dis bravo et espère bien qu’il y aura une suite."
O.V. 

Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 13:48
Il ne pas fallu attendre bien longtemps pour me plonger dans ton livre de Nouvelles et hélas je l'ai déjà refermé avec tellement de regrets d'avoir trop vite terminé, j'aurai aimé que ça se poursuive, que ça ne s'arrête surtout pas.
 
J'ai beaucoup aimé tes descriptions, tes mots, tes phrases , en fait j'ai participé et beaucoup visualisé si je peux m'exprimer ainsi. J'ai parfois beaucoup souri aussi, plein d'humour !
 
Merci Armelle, j'ai passé de supers moments à te lire et je suis sûre que la suite ne tardera pas à venir.
M.K.

mail.jpg

Repost 0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 20:00
Il parait qu'il y a une crise ,
La plupart de mes lecteurs diront plutôt qu'ils ont dû traverser DES crises

A cause de moi, je l'avoue

Crise de sourire
Crise de "pouffe de rire"

Une des nouvelles gêne quelques-uns.
Pour ce qu'elle ne dit pas mais suggère
pour ce qu'elle fait du lecteur un acteur
il comble ce qui n'est pas dit
à son corps défendant parfois
selon sa propre imagination

Il est question de "Fixés, vissés,"

Vous avez déjà lu une réaction du style
"C'est terrible car le lecteur participe
et il faut le dire c'est... oui c'est érotique
Ah ! C'est terrible... je ne suis pas avec ma femme."
Il a retrouvé sa femme maintenant.
Pour ne pas dépasser le poids de bagages autorisés
de l'avion, il a mis plusieurs Tshirts sur lui
et s'est débrouillé pour placer ce livre
dans une des poches de son pantalon.

Une autre lectrice elle m'a décrit
sa soirée "fixés, vissés,"
"Mon mari lisait comme moi au lit
mais de gros livres sérieux,
et moi... à côté avec mon petit livre
je pouffais de rire, me cachais dans les pages
et me tortillais à qui mieux mieux...
A tel point que mon mari m'a lancé
des coups d'oeil à plusieurs reprises.
A un moment il n'a plus tenu.
- Mais que lis-tu donc ?
- non, non j'te dirais pas... hihihi
Je ne veux pas te raconter,
ça gacherait tout !
faut que tu le lises... ppffffiiiitttt"

Ah le petit air malicieux !
Une vraie crise... contagieuse

Un cadeau à offrir pour rendre l'humeur joyeuse... à partager
Repost 0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 15:46

« Humour et finesse se partagent la vedette à travers les textes irrésistibles de Armelle Thoraval.
Cet auteur possède un petit plus qui fait de chacune de ses nouvelles un merveilleux bijou.
Il faut s'attarder sur la première, dont le titre est repris pour l'ensemble du recueil ; savourer le subtil "fixés, vissés".
Huit histoires courtes rédigées d'une écriture vive et audacieuse. Un délice à offrir ou se faire offrir. »


Isabelle Ménitrier, auteure. 

      
Repost 0
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 21:15
Il est des fonctions pénibles dans des bureaux spécialisés dans le fait de saper le moral autant des "clients" que des employés minés par leur fonction. Je n'ose spécifier plus spécifiquement cet endroit afin de protéger l'anonymat de ces lectrices.

En tout cas, j'ai dû faire des papiers dans ce bureau et ai pu revoir les deux employées, une "bougon" notoire et l'autre, une "stressée écrasée". En expliquant mon activité, j'ai attiré l'attention et l'intérêt de la seconde... qui a acheté mon livre.

De passage dans le quartier, j'ai eu envie de la revoir et observer ses réactions.

Celle que je ressentais comme "bougon" m'accueille avec un énorme sourire. Joviale et espiègle, elle me demande de me cacher ( ça y est ! si elle voit mon blog elle va se reconnaître... ) elle appelle d'un ton sec et cassant sa collègue en lui faisant croire qu'un boulot ingrat l'attend... et à un certain point me dit :  "Allez-y, montrez-vous !"
Cris de joie des deux femmes, éclats de rire, yeux pétillants, l'ambiance est carrément festive.
La propriétaire du livre avoue l'avoir prété et toutes deux l'ont donc lu. L'une a adoré "Retrouvailles inespérées" l'autre a craqué pour "Fixés, vissés," elles sont volubiles et font un tapage pas possible.
Un groupe d'hommes est arrivé, je ne les ai pas entendu entrer tant nous faisions du bruit.. Ils étaient surpris de cette ambiance joyeuse "flons-flons et champagne à flot... " dans ce lieu où l'on vient généralement à contre-coeur, roulaient des yeux presque effarés et ont dû attendre que notre enthousiasme se calme petit à petit.

Cette visite est tout bonnement mémorable ! En le vendant à cette persone j'avais bien l'idée d'égayer un peu sa vie mais cette transformation si radicale et généralisée au bureau entier a été un choc... agréable !
Repost 0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 13:43

"J’ai aimé le style, présent, direct, bref ce qui emporte quand on lit un livre

Le côté « mystère » un peu énigmatique de certaines nouvelles... « fixés, vissés, »

Les métaphores pour parler de beaucoup de sujets « l’amour, la dépendance, la relation à l’autre »

Et bien sûr, le fait que la plupart de ces nouvelles fassent échos à notre propre histoire de vie, et nous amène à voir les choses différemment, à se questionner autrement,  bref qui fait réfléchir et élargit l’angle d’horizon, ça j’adore !" MH PC


"C'est vraiment bien écrit, les émotions sont palpables... J'ai relu plusieurs fois « fixés, vissés, » et j'ai toujours l'impression d'avoir quelque chose à découvrir...  Je n'aime pas tout ce qui est lecture et pourtant j'ai envie d'y retourner, de le lire et le relire, ce livre.  Mes bagages sont faits, je suis prêt à partir. J'ai un peu de temps, je vais me replonger dedans. Ce n'est pourtant pas dans mes habitudes ! Je vais même le mettre dans ma poche pour l'emmener avec moi." A LP


Repost 0

Présentation

  • : Le blog d'Armelle Thoraval
  • : Depuis toujours, j'écris. Aujourd'hui, c'est parti... Un premier livre imprimé, c'est une aventure en soi. Tout commence réellement lorsqu'il est lu.
  • Contact

Recherche

Partager mon blog

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs