Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 09:12

Aujourd'hui j'ai reçu plusieurs lecteurs et lectrices revenus me dire leur plaisir à me lire, me relire et m'exprimer parfois leur engouement.


Celle-ci par exemple qui ne lisait plus depuis le dernier Sagan. Mon livre lui a redonné le goût de lire. J'en suis très heureuse : réconcilier les gens avec la lecture était un de mes buts. L'éditeur n'a pas voulu le mettre sur la couverture du livre, il trouvait que ça faisait un peu prétentieux. A la place il est noté "sans prétention"... 

En tout cas les adjectifs utilisés par cette lectrice étaient si élogieux qu'ils en étaient intimidants. Si, si, ça m'arrive d'être intimidée, moi qui plante un stand dans la rue.

"Talentueuse... elle le dit et le répète... il faut l'être pour être drôle et grave à la fois. Le magazine "Femme Actuelle" publie des nouvelles chaque semaine, les vôtres sont bien meilleures."

Elle m'a dit vouloir écrire au courrier des lecteurs pour s'exprimer... Je ne sais pas ce qu'une lettre peut faire dans les milliers qu'ils doivent recevoir. Je pense qu'il faudrait un petit nombre de lecteurs parlant de mon livre pour que le message soit retenu (?) je ne sais pas.

Je retourne vite sur "les lieux"... place Sainte Croix à Angers
Repost 0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 08:52
Bonjour,

ceux qui habitent Angers ont pu voir que mon droit de réponse n'a pas été publié.

Je l'avais pourtant modifié... un peu. En le relisant "avec les yeux du rédacteur en chef" j'ai pensé qu'il était irrecevable : il nommait trop expressément les points de vente et leur faisait de la pub.

Je l'ai à nouveau changé et ai retiré tout ce qui concerne  les librairies.
Le verrez-vous ? 


Dans le Courrier de l'Ouest du 8 août 2009, Vincent Roche a écrit un article sympathique sur le stand de dédicace place Sainte Croix en ce mois d'août. 
Toutefois, je dois apporter quelques précisions. 
Les mots qui me sont attribués ne sont pas exactement ce que j'ai dit : "Cet appel aux auteurs avait été lancé par l'association angevine ADDITIF et le conseil général du Maine-et-Loire. Leur but était de financer la publication d'ouvrages pour ceux qui n'avaient pas les moyens de le faire."
 
En fait je sais qu'il y a eu un appel aux auteurs mais je ne l'ai pas vu, je l'ai su par téléphone. Le seul critère était de ne jamais avoir publié auparavant. 
Aidée financièrement par le Conseil Général de Maine et Loire et l'Etat, ADDITIF n'est pas une maison d'édition et n'est pas organisée pour aider les auteurs. 
Le Conseil général du Maine-et-Loire n'a participé à la parution de mon livre "que" par son aide financière, mais aucunement à l'appel aux auteurs, au comité de lecture etc
L'entreprise entière vient d'une idée géniale du responsable, Philippe Trosseille,  pour utiliser au mieux le budget octroyé par le Conseil Général du Maine-et-Loire pour ce dixième anniversaire de l'association tout en restant fidèle à son orientation puisqu'il aide à l'insertion.  Cette édition anniversaire est exceptionnelle et m'a permis de voir ce premier livre édité "Retrouvailles inespérées". Le but de l'association : aider dans des démarches souvent compliquées, pour faire le bilan des capacités et des compétences, pour bénéficier d'un appui pour rechercher un emploi ou une formation. Ce soutien est gratuit au 58bis Bd de Strasbourg, Angers. Merci aux auteurs en recherche de maison d'édition de ne pas contacter cette association.

Armelle Thoraval met la littérature dans la rue en présentant son livre de nouvelles et le dédicaçant place Sainte Croix jusqu'au 31 août inclus de 10h à 18H30, en face de la Gourmandise ou Anjou Terroir. Plus sur http://retrouvailles.inesperees.over-blog.com 
 
 Vous le voyez je vais encore faire tiquer le rédacteur en chef car je nomme deux boutiques.
Je vais encore avoir droit à un "Incorrigible et n'en fait qu'à sa tête." sur mon bulletin de notes.
Repost 0
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 23:35
Ils voulaient passer une belle journée, en famille à Angers.

Ils étaient exactement à l'endroit où je mets mon stand depuis un moment. Pas grave. Je ne suis pas à un mètre près.
La valise style démonstrateur avec une planche attire l'oeil. L'intérêt est de suite éveillé et la curiosité ne souffre d'attendre.
- "Vous vendez quoi ?" 

Ah me voilà à expliquer sans rien pouvoir montrer !
Un livre ? Le voilà déjà proposé à Marie, la maman qui veut une photo de moi...

J'adore la vitesse, mais là franchement j'ai l'impression de dévaler une super pente sans avoir eu le temps d'enfourcher le vélo...
Ils sont sympa, ils me laissent le temps de monter mon stand...

 Et ils m'ont mitraillée. 

 J'ai oublié le stylo et farfouille le matériel


Je fais mon devoir (dédicace)


 Marie a son cadeau
Ils sont repassés dans le coin, 
un commerçant me prête une chaise ce qui me permet d'écrire dans les rares moments vides... comme celui-ci

Merci Marie.

 
Repost 0
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 22:54
De temps en temps je note des critiques, en voici quelques nouvelles :

- Je connaissais ta gentillesse, mais j'ai découvert ce déterminisme permanent que je ne soupçonnais pas. Il est présent dans chaque nouvelle avec ce petit côté espiègle... E dPT

- Je viens de terminer votre première nouvelle et j'ai beaucoup aimé la surprenante idée, ce petit côté fantastique et cette certitude mélancolique qu'un jour ou l'autre nous avons blessé quelqu'un sans pouvoir, hélas, rattraper cette erreur. C'est si vrai... M-F G

avec une photo du stand, merci !

 
 
Repost 0
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 22:41
Mon stand suscite pas mal de réactions. 

En décidant cette façon de faire, je n'ai d'abord pas réalisé la nouveauté de l'entreprise. Lorsque l'employé de la mairie m'a dit : "Vous en connaissez beaucoup d'auteurs qui veulent faire comme vous ?" J'ai de suite reconnu que je devais être un peu... spéciale.

Le premier jour, le premier août donc, jour bien humide, j'ai fâché un jeune homme. Il est venu vers moi : "C'est n'importe quoi ! Normalement les auteurs sont dans les librairies ! C'est une honte de vous laisser dehors." 
Je lui ai expliqué mon choix mais il continuait à tiquer.
Depuis, il a peut-être lu l'article, il me voit tous les jours, il s'est donc habitué et me lance des petits mots, sympa. 

Le deux août, le dimanche une parisienne a salué l'innovation.
Depuis j'ai eu d'autres acclamations.

Un jour, un homme s'approche de moi, curieux et intrigué. Du coup il achète mon livre. Sa soeur le rejoint et il lui présente mon initiative comme une chose intéressante. Elle s'exclame :
"Excellent ! la peinture, la musique dans la rue on connaît. Avec vous, c'est la littérature dans la rue, belle innovation !" 
Repost 0
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 09:39
Quand je dis que le vrai voyage se fait dans les rencontres...

Que ce soit les habitants du quartier ou les visiteurs... chaque jour m'apporte un lot de rencontres magiques.

Un malouin égaré, heureux de voir que je cite un libraire de Saint-Malo...qu'il connaît naturellement... ça me vaut des photos que vous verrez bientôt.

Petit détail pour ce couple : elle conduit, il lit à haute voix...
Une façon de voyager "complète"
Moi qui adore conduire et lire...
Je leur dit bravo... ont-ils lu mon livre ?
Je le saurai un jour 
Repost 0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 08:55
Dans le Courrier de l'Ouest du 8 août 2009, Vincent Roche a écrit un article et je l'en remercie. Toutefois, je dois apporter quelques précisions. 

ADDITIF n'est pas une maison d'édition et n'a pas le but d'aider les auteurs. L'édition de mon livre est exceptionnelle. Une idée géniale du responsable pour utiliser au mieux son budget pour ce dixième anniversaire de l'association tout en restant fidèle à son orientation puisqu'il aide à l'insertion. Merci aux auteurs en recherche de maison d'édition de ne pas les contacter pour être édités.

Les puristes de la langue française ont été alarmés par le titre de cet article. Qu'ils se tranquillisent : non, je ne suis pas "à la rue" 
Comme la musique et la peinture, je mets la littérature dans la rue.

Ce choix s'est imposé avec une logique toute simple : même sur la côte où les dédicaces se font en nombre, les auteurs sont chaque fois différents. Sillonner la côte étant plus qu'onéreux ET ayant un chat, j'ai choisi de rester. Donner des airs de vacances à cet été place Sainte Croix a été ma solution. Le vrai voyage est celui des rencontres.
 
Mon livre "Retrouvailles inespérées" est bien accueilli et en bonne place dans les librairies : à Angers sur la table des auteurs chez Richer (meilleures ventes de la ville), par ordre alphabétique à la Fnac et Contact qui met la couverture du livre en évidence. Un peu plus loin, il a été élu "coup de coeur" de l'espace culturel du Leclerc de Brissac, il en reste peut-être au Leclerc de Saint Jean de Linières (meilleures ventes du département) et au Super U de Murs Erigné. Tous les points de vente dans le blog http://retrouvailles.inesperees.over-blog.com
Fidèles à votre libraire, vous pouvez acheter vos exemplaires chez lui, je les dédicacerais avec plaisir.

Un premier livre imprimé c'est une aventure en soi, tout commence réellement quand il est lu. 
Armelle Thoraval 
Repost 0
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 09:13

Pour ne pas être injuste avec Ouest-France, je me dois signaler que j'ai eu ces 3 lignes dans "info locales" ce vendredi 7 août 2009
Les commerçants étaient très contents d'être nommés.
Il faut dire qu'ils sont aux petits soins pour moi
Anjou Terroir m'a dès le premier jour (pluvieux) proposé de m'abriter dans son magasin et me prête une chaise
La Gourmandise me permet de m'installer à côté de son périmètre et s'inquiète de voir si je tiens le coup.

 

Attention : dans le journal, ne cherchez pas la photo ! il n'y a que les 2 lignes de texte et une ligne notant la situation... 3 petites lignes... que les lecteurs assidus ne peuvent manquer.

Par contre l'annonce reste sur internet tout le mois d'août 

Repost 0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 21:44
Le Courrier de l'Ouest a mis cet article... le 8 août et non le 9 comme je l'avais titré.

Il me permet de faire savoir que je suis là 

Les curieux vont pouvoir se déplacer
et voir cette curiosité que je suis.
Je me suis rappelée comment mettre l'image à taille réelle
C'est tout de même mieux comme ça !










 
Repost 0
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 23:46

Précisons les horaires : ils sont super souples !
J'avais mis de 10h à 20h

Je n'avais pas pensé aux petits à-côtés de la vie :
- la fabrication du stand à améliorer 
- aller à la banque pour faire les nombreux dépôts ( hum !)
- des rendez-vous fixés depuis belle lurette...

 Au début j'arrivais plutôt entre 10h et 10h20
maintenant c'est bon, c'est 10h - 10h05 
Pour le soir, je ne pense pas rester jusqu'à 20h.
Exceptés les vendredis et samedis s'il y a du monde dans la rue car il fait un temps exceptionnel.
Le dimanche, je ne pense pas rester beaucoup plus longtemps que 13h voire 14h

En général on peut s'attendre à une régularité
du lundi aux jeudi : 10h - 18h30
vendredi, samedi : 10 - 19h poussés jusqu'à 20 selon...
dimanche : 10h - 13h


Je me permets le luxe de la souplesse...
c'est le plaisir des vacances, n'est-ce-pas

et pour commencer je viens de recevoir un courrier me rappelant ce rendez-vous pris il y a belle lurette, lundi 10 août à 11H donc j'arriverais vers 12h-12h30

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog d'Armelle Thoraval
  • : Depuis toujours, j'écris. Aujourd'hui, c'est parti... Un premier livre imprimé, c'est une aventure en soi. Tout commence réellement lorsqu'il est lu.
  • Contact

Recherche

Partager mon blog

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs